la gestothèque

L’étude de l’histoire des théâtres en Inde met en évidence la variété des techniques du corps de l’acteur. D’une ville à l’autre, d’une école à l’autre, on observe des modulations dans les techniques de jeu. 

Sur la base de l’analyse de cas concrets de performance, La Gestothèque  tend à mesurer la transformation du geste à travers le temps et l’espace des pratiques performatives et de leurs passations.
Situé à la croisée des compétences disciplinaires, le projet de La Gestothèque vise à enrichir l’aptitude à capter des gestes, critiquant les outils et les méthodes technologiques.

Si dans sa première partie, la recherche tend à tracer la vie des gestes, d’abord à partir d’une collecte de matériau de terrain, dans un second temps, elle fait émettre des hypothèses sur la relation des gestes aux objets à travers le prisme de l’analyse des techniques du corps. Enfin, dans un troisième temps, la recherche envisage le développement d’un regard critique sur tout ce qui fonde nos techniques du corps, comme dispositifs de contrôle social ou identitaire.